Glenmor an distro  
Nous contacter  

Glenmor  
Discographie  
Bibliographie  
Partitions  
Autres écrits  
Vidéos  

Kan bale an ARB  

Semaine Glenmor  
Autour de Glenmor  
Liens  

Glenmor

Nom : Glenmor

Prénom : ne le sais

Age : le temps frappe à ma porte

Profession : barde et pélerin
- Est-ce un métier ?
- Etre un homme, est-ce un métier, monsieur ?



  Glenmor, Milig Ar Skañv, Emile Le Scan pour l'état-civil, est né à Mael-Carhaix le 25 Juinl931. Il étudie à Quintin puis obtient une licence de philosophie chez les pères blancs à Rennes. Après deux ans de voyages en solitaire et divers "petits boulots" à Paris, il commence à chanter en 1958, au sanatorium.

  Il connaît un début de notoriété à Bruxelles où il rencontre Katell qu'il épousera en 1961. Trente-deux ans après, c'est à Carhaix qu'il fait ses adieux à la scène, pour ne plus se consacrer qu'à l'écriture. Il décède à Quimperlé le 18 Juin 1996. Il a été indiscutablement celui qui aura fait reprendre conscience aux Bretons de leur identité. S'il fut avant tout le chanteur militant, l'éveilleur, partie prenante à tous les combats de Bretagne, il est aussi l'auteur de mélodies et de textes d'une profonde sensibilité et de pure poésie.
  Fils de paysan, très attaché à sa terre, étudiant hyper-doué, mais aussi l'homme de l'amitié indéfectible, l'liomme de clan. Par delà les coups de gueule et les gueules de bois, c'est le souvenir d'une immense bonté qui marque encore ceux qui l'ont connu. Dans un monde peu enclin au spiritualisme il détonnait par sa quête perpétuelle d'une mystique sans ostracisme, qu'il ne chercha d'ailleurs jamais à imposer. Pourfendeur des églises, il était profondément croyant et c'est certainement le premier mot à employer pour résumer sa pensée. S'y ajouteront libertaire, car pour lui l'homme est le but de la société, et nationaliste, entendu comme le personnalisme d'un groupe humain. Mais aussi universaliste, car "nous sommes de race plurielle et avons le sang nomade", et enfin, breton car il aimait à répéter : "je dois tout à mon pays". Des dizaines de chansons, une douzaine de livres, ce sont les traces les plus évidentes de ce qu'il nous a laissé, mais, surtout "nous avons dans les yeux la grande jeunesse d'un Milig passager qui nous aimait".


Breton Barde Philosophe
Gwelloc'h tudoù kemer an avel
Ha sturiañ mat listri an noz
Kaeroc'h tudoù chom sonn ha sevel
Chom reut dirak dorn ar mallozh
Et signerai de son sang
Toute gloire et fierté
Pour qu'au fil des ans
Nous reviennent nos libertés
Tous les deniers ont leur mirage
C'est au trop peu qu'on est jugé
Toutes les amours ont leurs voyages
C'est au chemin qu'elles sont pesées